Le moustique tigre est arrivé en Lozère

Le moustique tigre est arrivé en Lozère et son implantation est irréversible. Pour autant, pas de panique. S’il est vecteur du chinkungunya, de la dengue ou du zika, il faut encore qu’il pique un malade atteint de ces maladies tropicales pour ensuite piquer une personne saine. De plus, sa capacité d’être porteur de maladie en fait une cible de surveillance prioritaire pour les autorités sanitaires et leurs partenaires. Depuis 2017, sa présence est considérée comme implantée dans deux communes, le Collet de Dèze et Saint-Etienne Vallée Française. L’Agence Régionale de Santé met en place une surveillance renforcée et appelle également chacun a à la vigilance pour ralentir la progression de son implantation. Claude Rols, délégué régional de l’Agence Régionale de Santé.

Claude Rols,
(en écoute clic gauche ou clic droit – « enregistrer sous »)

Et en Lozère, 11 communes sont surveillées avec une cinquantaine de pièges posés, qui sont des marqueurs de présence. Pour éviter la prolifération du moustique tigre, il est conseillé de supprimer l’eau stagnante autour de son domicile, vider les vases et les soucoupes des pots de fleurs, mettre à l’abri tout ce qui peut se remplir, couvrir les réservoirs d’eau, ramasser les fruits tombés ou encore nettoyer régulièrement les gouttières et caniveaux. Vous pouvez signaler la présence du moustique tigre sur: Signalement 

Lien Permanent pour cet article : http://48fm.org/infos-locales/le-moustique-tigre-est-arrive-en-lozere/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :