«

»

Nov 06 2014

Imprimer ce Article

ORINOCO // Guitaristes Vénézuéliens

Emission du jeudi 6 Novembre à 20h, rediffusée le dimanche 9 Novembre à 16h.

Ecoutez l’émission en podcast :
Orinoco 6 Novembre
(en écoute 
► clic gauche ou clic droit – « enregistrer sous »)

 

guitariste vene

Guitaristes Vénézuéliens

 

« Orinoco » nous emmène à la découverte d’un instrument. Bien qu’au Venezuela, l’instrument incontournable soit le cuatro, l’instrument emblématique la harpe « llanera », et les instruments omni présents les percussions, il en reste un qui trouve une place de choix dans le cœur des vénézuéliens et de tous les mélomanes : La guitare.

Ce programme nous permet de découvrir deux guitaristes, Carlos Reyes et Jose Luis Lara, puis de profiter de moments exceptionnels en compagnie d’Aquiles Baez et d’Alirio Diaz.

Carlos Reyes, vénézuélien né à Caracas en 1972, s’intéressa naturellement à la guitare avant de rejoindre plus tard le cours de composition et de musique de chambre de Jorge Benzaquén à l’Académie « Yannis Ioannidis. Guitariste et compositeur il est aussi le créateur d’un système d’Orchestre latino-américain de guitares et d’une méthode qu’il a appelé « PlectroDedo ». PlectroDedo est une technique qui permet une meilleure exécution du tremolo (son continu d’une seule note) et qui permet aussi de réaliser des arrêts à haute vitesse à un moment précis.

Jose Luis Lara, guitariste vénézuélien, est né à Caracas et habite maintenant à Ciudad Bolivar. Rien de très singulier pour un vénézuélien, il commença la musique avec son père qui l’initia au cuatro et ce n’est que plus tard qu’il bascula vers la guitare. Jose Luis Lara vient d’enregistrer son premier album « caminos » où il interprète des pièces de sa composition. Il rend aussi un bel hommage à l’un des plus grands compositeurs pour guitare classique d’Amérique latine, Antonio Lauro. Il interprète entre autre, deux thèmes emblématiques d’Antonio Lauro « Registro » et « Danza Negra ». La Danza negra est une pièce très difficile, fréquemment sélectionnée comme défit principal ou final dans les concours internationaux de guitare, cela demande non seulement une grande technique, mais également une solide maîtrise des rythmes vénézuéliens, rythmes complexes.

Les deux autres guitaristes présents dans ce programme, deux grands maestro.

Aquiles Baez, qu’on retrouve au travers de deux thèmes, « La casa azul » titre qui le fit découvrir du grand public suivi d’un thème qu’il composa pour sa maman « ana maria »

Alirio Diaz, né le 12 nov. 1923 et légende vivante dela guitare classique, fut l’un des élève les plus remarquables d’Andres Segovia. Il est considéré comme l’un des plus grands guitaristes classiques toujours en vie.

 

Playlist:

 

Titre

Compositeur

Artiste

Aire de merengue

Jorge Benzaquén

Carlos Reyes

Elegia para un Mandolinista

Carlos Reyes

Carlos Reyes

La Raza

Carlos Reyes

Carlos Reyes

Nuestra Antigua Ninez

Carlos Reyes

Carlos Reyes

Seis por derecho

Jose Luis Lara

Jose Luis Lara

Caminos

Jose Luis Lara

Jose Luis Lara

SVZL Registro

Antonio Lauro

Jose Luis Lara

SVZL Danza Negra

Antonio Lauro

Jose Luis Lara

Campanario de Choroni

Efrain Silva

Jose Luis Lara

Constante recuerdo

Manuel Alejandro Rangel

M.Alejandro Rangel

La Casa Azul

Aquiles Báez

Aquiles Báez

Ana Maria

Aquiles Báez

Aquiles Báez

Campanas de Alba

Eduardo Sainz de la Maza

Alirio Diaz

Recuerdos de la alhambra

Francisco Tárrega

Alirio Diaz

 

Lien Permanent pour cet article : http://48fm.org/les-musicales-de-48fm/orinoco-guitaristes-venezueliens/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :