Coronavirus et agriculture : les produits frais mis à mal en Lozère

 

 

En Lozère aussi l’inquiétude grandit. Les agriculteurs ne peuvent pas s’arrêter de produire. Ils doivent s’organiser pour continuer le travail. Mais en ce moment, difficile de savoir de quoi demain sera fait. Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère.

 

Christine Valentin

 

Les agriculteurs sont touchés par la lenteur de l’écoulement des stocks. Une difficulté qui concerne surtout deux produits : la viande et le lait. Pour le premier, les éleveurs doivent faire face au report des achats et des ramassages.

Des départs décalés parfois de deux semaines et principalement à cause de la fermeture des frontières voisines. Problème, ils doivent continuer de nourrir leurs animaux et donc puiser dans leurs réserves.

 

Christine Valentin

 

L’horloge tourne aussi du côté des éleveurs laitiers. Les produits frais sont difficiles à rentabiliser en ce moment même si des solutions existent.

 

Christine Valentin

 

Christine Valentin souhaite faire prendre conscience au consommateur de sa capacité à aider les agriculteurs lozériens et espère les voir acheter plus de produits locaux dans les jours qui viennent.

 

Christine Valentin

 

Après le confinement, les agriculteurs sont maintenant touchés par l’annulation des marchés de plein air. Pour faire face, de plus en plus d’exploitation proposent aux Lozériens de venir s’approvisionner à la source et se retrouvent obligés de casser les prix pour écouler leurs produits.

 

Lien Permanent pour cet article : http://48fm.org/infos-locales/coronavirus-et-agriculture-les-produits-frais-mis-a-mal-en-lozere/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :