AESH et enseignants mobilisés au collège Henri Bourillon

Ils se disent oubliés du Grenelle de l’Education. Hier, partout en France, les AESH se sont rassemblés à l’appel d’une intersyndicale. Les accompagnants d’élèves en situation de handicap revendiquent une reconnaissance de leur travail : moins de temps partiel et de meilleurs salaires. Devant le collège Henri Bourilllon, Chrystelle Brunel AESH, était présente avec des professeurs venus soutenir le mouvement.

Christelle Brunel

Depuis septembre 2020, c’est plus de 220 000 élèves qui sont accompagnés par une AESH en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :