Coût énergétique, des communes Lozériennes dans le rouge

Le prix du mégawatt d’électricité vient de dépasser les 1000 euros. Outre les entreprises et les ménages, des collectivités et notamment des petites communes rurales se trouvent démunies. Le maire communiste de Montataire, commune de 13 600 habitants située dans l’Oise, a menacé lundi « d’arrêter de payer » l’électricité de sa ville si rien n’est fait pour soulager les collectivités face à la hausse des prix. Le bouclier tarifaire mis en place par le Gouvernement fin 2021 devait, dans sa conception, permettre aux très petites communes de bénéficier des mesures d’ordre général visant à bloquer les prix du gaz et plafonner à + 4 % la hausse des tarifs de l’électricité à partir de février 2022. Dans les faits, on constate que ces mesures ne suffisent pas à limiter l’impact de la hausse du coût de l’énergie, des carburants et la flambée de prix sur le budget de fonctionnement des communes. Guylène Pantel, la sénatrice de la Lozère a interpellé à plusieurs reprises le gouvernement à ce sujet. Un dernier courrier est parti en juin juste avant les vacances parlementaires car des petites communes lozériennes sont déjà dans le rouge.

Guylène Pantel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :