Grève des AESH en Lozère pour dénoncer la précarité de leur métier

Hier, une vingtaine de manifestants se sont rassemblés place Urbain V pour dénoncer la situation des accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH). C’est la première fois qu’une journée de grève nationale est organisée pour cette profession. C’est plus de 160 AESH qui travaillent dans tout le département, elles ou ils sont parfois contraints de se déplacer dans plusieurs écoles, une situation compliquée pour Valérie, AESH à la Canourgue.


Valérie

Christelle est AESH au collège Henri Bourillon à Mende, ces problèmes d’affectations ont des répercussions sur les enfants.


Christelle


Les syndicats dénoncent également les nouveaux pôles inclusifs d’accompagnement localisés (PIAL). Nathalie Perret, co-secrétaire départementale du SNUipp FSU, le syndicat des enseignants du premier degré

Nathalie PERRET



Une délégation a été reçue par la préfecture le matin puis une audioconférence a été organisée avec le DASEN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :