La colère des tatoueurs face à la décision de l’Europe d’interdire certaines encres colorées

Depuis le mardi 04 janvier, les tatoueurs doivent se passer d’une vingtaine d’encres colorées comme le rouge ou le jaune, mais aussi d’une cinquantaine de composants chimiques, potentiellement nocifs pour la santé. Une décision de la Commission européenne, suite au rapport de l’Agence européenne des produits chimiques, qui affirme que les encres sont cancérogènes pour la peau. À Mende, les salons de tatouage ont fermé plusieurs jours, le temps de renouveler leur stock. Une situation compliquée pour Sylvia Balducci, gérante de Cerise Tatoo Studio.

Sylvia Balducci

Autre inquiétude du monde du tatouage : l’avenir du vert et du bleu. Les deux pigments seront interdits dès 2023. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :