La ligne SNCF de l’Aubrac en danger 

crédit : Antoine Levesque

La ligne SNCF de l’Aubrac est la dernière ligne Intercités du département qui bénéficie du statut «grandes lignes». Elle est donc financée par l’État. Depuis décembre, la ligne a été arrêtée, car il existe de nombreuses anomalies sur les voies. Mais après plusieurs manifestations d’associations et communes, la SNCF a fait marche arrière. L’association des Amis du Viaduc de Garabit (AMIGA) alerte sur l’importance de ce train pour des milliers d’usagers ainsi que pour des entreprises comme Arcelor Mittal. Ils ont donc lancé une pétition pour demander la modernisation des voies. Antoine Levesque, secrétaire de l’association AMIGA.

Antoine LEVESQUE

Autre problématique, le viaduc de Garabit est lui aussi menacé.

Antoine LEVESQUE

Une étude sur le financement des travaux indique que si rien n’est fait, la ligne sera définitivement fermée entre l’Auvergne et l’Occitanie à la fin de l’année. D’autres actions sont à retrouver sur le site www.urgence-aubrac.amisgarabit.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :