L’Aubrac privée de sa transhumance

 

C’est un événement incontournable pour beaucoup en Lozère, les festivités entourant les transhumances sont annulées cette année à cause du coronavirus. Scène centrale de cette tradition, c’est donc en toute sobriété que l’Aubrac accueillera ses troupeaux cette année. Les éleveurs ne pourront pas partager la table ou le chemin avec les curieux. Une bien triste nouvelle pour André Valadier, le président du parc naturel de l’Aubrac qui considère la transhumance comme un marqueur de son territoire, notamment un marqueur économique.

 

André Valadier

 

Chaque année, ce sont plusieurs milliers de personnes qui se déplacent pour assister à la transhumance d’Aubrac.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :