Les crèches lozériennes rejoignent le mouvement « pas de bébés à la consigne »

Hier, une cinquantaine d’employés de structures d’accueil de jeunes enfants sont descendus dans la rue. Moins d’espace, plus d’enfants, une réduction du personnel, c’est ce que prévoit une réforme annoncée par le gouvernement. Tout l’inverse des demandes formulées par le mouvement et présentées par une éducatrice de jeunes enfants à la crèche du Valcroze.

Revendications du mouvement « pas de bébés à la consigne »

 

Aujourd’hui, le taux d’accueil varie selon le nombre d’habitants. Si la Lozère ne fait pas partie des territoires en danger, cela n’empêche pas les éducatrices de se mobiliser pour leurs collègues et surtout, pour le bien des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :