Pompes funèbres : les grandes oubliées du coronavirus ?

 

Elles aussi au contact des malades, elles sont les grandes oubliées du coronavirus. Les pompes funèbres sont en première ligne. Et tout commence par l’accueil des familles, plus difficile depuis la mise en place du confinement. Jeremy Roux, gérant d’une agence de pompes funèbres à Langogne.

 

Jeremy Roux

 

Tout comme les infirmiers et les docteurs, les thanatopracteurs font eux aussi face à la maladie. Si les personnes décédées des suites du coronavirus ne peuvent avoir accès à une toilette mortuaire ou aux soins de conservation, l’inquiétude se situe plutôt du côté des défunts qui n’ont pas été dépistés. Jeremy Roux.

 

Jeremy Roux

 

Les thanatopracteurs ont une tenue adaptée à leur métier mais ils restent eux aussi touchés par la rupture de masques et ils ne sont pas concernés par la distribution d’équipement de protection prévue par le gouvernement. Bernard Guilhem, secrétaire général du syndicat CFTC funéraire.

 

Bernard Guilhem

 

A Langogne, il ne reste plus qu’une dizaine de masques à Jérémy Roux. De quoi tenir deux jours, tout au plus, s’il est amené à s’occuper de victimes du coronavirus.

 

Lien Permanent pour cet article : https://48fm.org/infos-locales/pompes-funebres-les-grandes-oubliees-du-coronavirus/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :