Quand le covid-19 s’invite au service psychiatrie

 

Elle est revenue en Lozère il y a une semaine. Camille Tosquellas,infirmière, s’est portée volontaire avec Charlotte Suau, pour partir 15 jours à Paris, aider ses collègues en difficulté. Cette enseignante dans le médico-social, est envoyée en espace covid-19 dans un service psychiatrie. Et la première chose qui la surprend, ce n’est pas l’état des patients, mais celui de ses collègues.

 

Céline Tosquellas

 

Céline Tosquellas travaille alors dans le 93, « un département oublié » dit-elle, malgré le nombre de cas. Un sentiment d’abandon qui se ressent d’autant plus dans le service psychiatrie. « On a l’impression que certaines vies comptent moins que d’autres » nous confie l’infirmière qui doit s’occuper de patients difficilement adaptables aux mesures de lutte contre le coronavirus.

 

Céline Tosquellas

 

Si Céline Tosquellas avoue être « une peureuse de nature » elle a tout de même réussi à surmonter de nombreuses épreuves au coeur de la pandémie. De ses deux semaines de mission, la Lozérienne retiendra avant tout une aventure « humaine » et le courage de ses collègues restés en région parisienne.

 

Lien Permanent pour cet article : https://48fm.org/infos-locales/quand-le-covid-19-sinvite-au-service-psychiatrie/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :