Vœux et espoirs des trois chambres consulaires lozériennes pour 2020

 

Les trois chambres consulaires de Lozère se sont retrouvées lundi soir à l’espace Jean Jaurès. Elles ont présenté, ensemble, leurs vœux pour l’année 2020. Une année marquée par les futures municipales. Des élections qui permettent aux chambres de faire entendre leurs voix auprès des élus. Thierry Julier, président de la chambre de commerce et d’industrie l’a bien compris. Si l’investissement en hausse du département et l’augmentation des créations d’entreprises présagent d’une bonne année, il ne compte pas rester passif pendant la campagne.

Thierry Julier

 

Du côté de la chambre des métiers et de l’artisanat, la priorité c’est surtout de combler le manque de main d’œuvre. Florence Vignal, présidente de la chambre.

 

Florence Vignal

 

Pour endiguer cette tendance, la chambre souhaite créer des groupements d’entrepreneurs. Florence Vignal veut également développer l’offre numérique et la digitalisation.
Pour la chambre d’agriculture, il s’agit avant tout de redorer son image auprès des consommateurs en 2020. Et cela passe par une transformation des techniques agricoles. Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère.

 

Christine Valentin

 

Parmi les mesures correctives, utiliser moins d’eau pour les semences fourragères, ou encore, mieux utiliser les surfaces pastorales et les sous-bois. En espérant toutefois que les agriculteurs lozériens soient épargnés, cette année, par les aléas climatiques.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :