Orinoco //  Conformisme

Ecoutez l’émission en podcast :

Orinoco // Conformisme

Attitude passive entre paresse, soumission et manipulation.

 Le conformisme désigne le processus d’influence sociale par lequel une personne est amenée à aligner ses propres perceptions, croyances ou conduites sur celles d’un ensemble d’autres personnes, même si contraires à ses propres convictions. Comment expliquer cette réaction? Bien qu’il existe plusieurs hypothèses pour expliquer pourquoi les gens ont tendance à se conformer à l’avis du groupe, l’explication la plus sérieuse est que cela permettrait d’échapper à l’inconfort relatif du jugement du groupe.

Sortir de la manipulation demande des efforts et le cerveau n’aime pas en faire. Il est plus facile de dire oui que de dire non!

Un regard sur les expériences de Asch et de Milgram nous en apprend sur les capacités de l’homme d’aller contre ses instincts ou ses croyances sous la pression d’un groupe ou d’une autorité.

François Rabelais, écrivain français et humaniste de la Renaissance, nous a laissé, entre autres, un roman ou il met en scène les aventures du géant Pantagruel. Dans ce premier roman il relate le fameux épisode de Panurge jetant un mouton à la mer, mouton suivit par le reste du troupeau manifestant son instinct grégaire.

Étienne de La Boétie, écrivain français du 16ème siècle, aborde aussi ce sujet dans « le Discours de la servitude volontaire »

Gustave Lebon, médecin, anthropologue, psychologue et sociologue français, écrivait en 1895, dans son ouvrage « psychologie des foules » : « Ce n’est pas le besoin de la liberté, mais celui de la servitude qui domine toujours dans l’âme des foules ». Pour Gustave Lebon, une foule n’est pas un simple agrégat d’individus ; elle doit au contraire être perçue, comme une entité, une et indivisible, distincte de la simple addition des éléments isolés qui la composent.

Certaines questions se posent.

  • Les gens qui se conforment à l’avis du groupe par peur d’être exclu se forcent-ils à modifier leur jugement ou bien finissent-ils par percevoir réellement la même chose que le groupe ?
  • Est-ce que la pression sociale pourrait altérer notre perception ?
  • Ceux qui obéissent à des ordres odieux sont ils des monstres sanguinaires, des pervers ou des idéologues fanatiques ?

Nous verrons ensemble comment la propagande et l’embrigadement, craints par la plupart des individus, sont mieux acceptés quand on parle de communication et d’encadrement.

Émission produite, préparée, présentée et réalisée par Gilles Beg

Programmation musicale

00’00’’- Générique – Y aun no te encuentro – Instinto – Manuel Alejandro Rangel.

00’37’’ – Water Dragon – Reverence – David Darling.

03’37’’ – Alfonsina y el mar – Lontano – Anja Lechner et François Couturier.

08’20’’ – Flow – Lontano – Anja Lechner et François Couturier.

14’27’’ – Miniature 27 – Lontano – Anja Lechner et François Couturier.

19’15’’ – Darkwood 1 – Peaceful Cello – David Darling.

21’30’’ – Vague (Anouar Brahem) – Lontano – Anja Lechner et François Couturier.

28’20’’ – Dawn – Peaceful Cello – David Darling.

33’11’’ – The Poet Acts ( Philip Glass ) – Wonderful World – Christian-Pierre La Marca.

37’10’’ – Oriental (Granados) – Reflections – Pablo Ferrández.

40’58’’ – Concerto pour violoncelle en La Mineur, Op. 129 (Schumann) – Cello Concertos – Pablo Ferrández.

45’26’’ – Zdes’ khorosho (Rachmaninoff) – Reflections – Pablo Ferrández.

47’15’’ – Vocalise, Op. 34 (Rachmaninoff) – Reflections – Pablo Ferrández.

54’02’’ – intro Asturiana (Falla) – Reflections – Pablo Ferrández.

54’51’’ – Elegie (Rachmaninoff) – Reflections – Pablo Ferrández.

59’59’’ – FIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :