Les Musicales de 48FMOrinoco

Orinoco // Hommage à trois grands musiciens vénézuéliens

Ecoutez l’émission en podcast :

Paul Desenne – Aquiles Báez – Juan Francisco Sans 

En quelques mois, trois artistes vénézuéliens se sont éteints. Le programme « orinoco » avait envie de leur rendre hommage, vous permettant de réentendre ou découvrir les musiques de ces trois compositeurs géniaux, celle du violoncelliste Paul Desenne parti à 64 ans, celle du guitariste Aquiles Báez mort subitement à 58 ans ou bien celle du pianiste Juan Francisco Sans, le premier à nous quitter a l’âge de 62 ans. 

Paul Desenne nous quitta le 20 mai 2023, âgé de 63 ans.

Paul Desenne était né à Caracas en 1959 d’un père français et d’une maman américaine. Il avait commencé ses études de composition à l’âge de 14 ans. Et en tant que violoncelliste, il est devenu un des membres fondateurs de l’Orchestre des jeunes Simon Bolivar en 1977. Ensuite Il s’est installé à Paris, pour préparer des études à l’École Normale Supérieure, Parallèlement, il privilégiera l’étude du violoncelle avec Michel Strauss et Philippe Muller; ainsi que la composition avec Marc-Olivier Dupin (Marc-Olivier Dupin qui sera plus tard directeur du Conservatoire Supérieur de Paris de 1993 à 2000 puis à la direction de France Musique ainsi qu’à la direction de la musique à Radio France jusqu’en février 2011) Aujourd’hui les œuvres de Paul Desenne sont jouées dans le monde entier et dans des salles prestigieuses , du Théâtre Teresa Carreño de Caracas au Lincoln Center de New York, en passant par le Carnegie Hall et le Great Hall de Hambourg. Dans cette émission on l’entendra jouer quelques une de ses compositions et nous en donner personnellement des explications fort intéressantes.

Aquiles Báez meurt subitement le 12 septembre 2022 à l’âge de 58 ans

Aquiles Báez, né le 1 mars 1964, fut un musicien, guitariste extraordinaire et polyvalent, ainsi qu’un maître des cordes latino-américaines, arrangeur et compositeur. Il commença à s’intéresser à la musique grâce à Julio, son frère aîné, qui lui apprit à jouer du cuatro. Puis il suivit des cours d’alto, de mandoline et de percussions. Aquiles a exploré différents genres tels que la musique traditionnelle vénézuélienne, le jazz, la bossa nova, parmi tant d’autres, ce qui ajoute une richesse et une complexité particulières au son de ses compositions. C’est lors d’une tournée qui devait le conduire en Espagne, Suisse, France, Allemagne et Portugal, qu’il posa pour la dernière fois sa guitare. Ma rencontre avec ce personnage d’exception, au Théâtre Teresa Carreño de Caracas, me laisse encore un goût d’inachevé que de nous avoir quitté si tôt alors qu’il avait tant à partager encore.

Juan Francisco Sans s’est eteint le 27 août 2022 à 62 ans

Juan Francisco Sans, né à Caracas en 1960, décida très tôt de suivre la veine musicale familiale. A 7 ans, il jouait de la flûte à bec, deux ans plus tard, il entrait officiellement à l’école de musique Juan Manuel Olivares, d’où il sortit diplômé en tant que professeur de piano puis il obtient son diplôme de maître compositeur. Grand chercheur, chef d’orchestre et de chœur, musicologue spécialisé dans la musique latino-américaine, écrivain et historien de la musique et principal éditeur des classiques de la littérature pianistique vénézuélienne, il était capable de mettre des vis, des rondelles, des clips et des élastiques dans les cordes du piano pour jouer Amores de John Cage, pour piano préparé, aussi bien que les plus belles pièces du compositeur symphonique du nationalisme, Juan Bautista Plaza. Une pensée émue pour sa femme, la pianiste Mariantonia Palacios, avec qui il partagea souvent la scène.

Ces hommes se sont éteints, mais leur musique reste bien vivante!

Émission produite, préparée, présentée et réalisée parGilles Beg

Programmation musicale

  • 00’00’’ – Générique – Y aun no te encuentro – Instinto – Manuel Alejandro Rangel.
  • 00’36’’ – Tombeau & Gavotte – Jaguar Songs For Solo Cello – Paul Desenne.
  • 04’54’’ – Goteras ensayo (Invierno) – Las Dos Estaciones – Paul Desenne.
  • 08’08’’ – Wipersdeslave (Invierno) – Las Dos Estaciones – Paul Desenne.
  • 11’00’’ – Polo Quemao (Verano) – Las Dos Estaciones – Paul Desenne.
  • 15’20’’ – Gitane – Jaguar Songs For Solo Cello – Paul Desenne.
  • 18’10’’ – Birimbao – Jaguar Songs For Solo Cello – Paul Desenne.
  • 21’48’’ – La leçon – Sinfonia Burocratica – Paul Desenne.
  • 24’45’’ – Bananera – Sinfonia Burocratica – Paul Desenne.
  • 27’21’’ – La Casa Azul – La Casa Azul – Aquiles Báez.
  • 30’56’’ – Ana María – Ana María – Aquiles Báez.
  • 38’38’’ – Intensidad – Ana María – Aquiles Báez.
  • 42’56’’ – Suite Venezolana II- Cello Romantico – André Poulet, Juan Francisco Sans.
  • 47’11’’ – Suite Venezolana I- Cello Romantico – André Poulet, Juan Francisco Sans.
  • 50’19’’ – De la liberación de las formas – Música venezolana para contrabajo y piano- Luis Gómez-Imbert y Juan Francisco Sans.
  • 56’10’’ – Al general Francisco L. Alcántara – A bailar tocan: géneros de pataleo en la Venezuela del siglo XIX – Mariantonia Palacios, J.F. Sans.
  • 58’16’’ – Habanera – Cello Romantico – André Poulet, Juan Francisco Sans.
  • 59’59’’ – Fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :