Feu vert pour la réintroduction des néonicotinoïdes

Après les députés début octobre, les sénateurs ont donné leur feu vert dans la nuit de mardi à mercredi à la réintroduction temporaire de l’insecticide controversé pour sauver la filière betterave. La confédération paysanne s’était positionnée contre. En Lozère, le syndicat agricole avait alerté les deux parlementaires Lozériens qui ont tous les deux, Pierre Morel à l’huissier pour l’assemblée et Guylène Pantel au sénat voté contre. Le projet de loi a été adopté en première lecture par 184 voix pour, 128 contre et 28 abstentions. Muriel Pascal de la confédération paysanne de la Lozère.

Muriel Pascal

Et ce vote autorise, à titre dérogatoire, les producteurs de betteraves à sucre à utiliser jusqu’en 2023 des semences traitées avec des pesticides de la famille des néonicotinoïdes, interdits depuis 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :