Incompréhension entre les agriculteurs et le Parc des Cévennes

Mardi, une centaine d’agriculteurs se sont rendus à Florac devant la gare puis devant les bureaux du Parc des Cévennes. Répondant à la mobilisation nationale, les agriculteurs lozériens, habitants du parc, plaident pour une meilleure communication entre les agents et les éleveurs.

Certains sont venus en tracteurs, bouclant l’entrée du bâtiment. Les Jeunes Agriculteurs de Lozère et la Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles, se sont entretenus avec la directrice du parc. A la sortie, Sylvain Chevalier, secrétaire général des Jeunes Agriculteurs admet que, malgré les discussions, un fossé subsiste entre les deux parties.

Sylvain Chevalier

 

Si le parc des Cévennes a promis d’étudier les demandes des agriculteurs et de leur apporter une réponse dans les plus brefs délais, rien ne permet d’affirmer la fin du conflit. Ils n’auront peut-être pas eu gain de cause à Florac mais les agriculteurs peuvent au moins se réjouir de la décision du gouvernement, annoncée ce même mardi, de revenir sur sa décision de baisser le budget des chambres d’agriculture.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :