Le cheval de Przewalski s’épanouit en Lozère

Sans aucun contact avec l’être humain et obligé de se débrouiller seul pour trouver à manger. C’est ainsi que le cheval de Przewalski arrive à garder une part de sa nature sauvage au hameau du Villaret. Evoluant dans un habitat préservé, semblable à celui de leur pays d’origine les 29 équidés évoluent sous l’oeil attentif de Jean-Louis Perrin, président de l’association pour le cheval de Przewalski.

Jean-Louis Perrin

Le cheval de Przewalski était éteint à l’état sauvage avant que des associations ne décident de le réintroduire dans les années 90. Aujourd’hui, on compte environ 2 000 spécimens répartis dans le monde dont environ 600 en Mongolie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :