Les établissements de santé : un marché à saisir pour les maraîchers lozériens

 

La chambre d’agriculture souhaite faire se rencontrer établissements de santé et maraîchers lozériens. Suite au vote de la loi Egalim en 2018, elle a décidé de prendre les devants et de présenter, aux maraîchers, une évaluation des habitudes de consommation des établissements de santé de la Vallée du Lot.

En 2022, ces structures seront obligées d’utiliser 50 % de produits durables et de qualité. Il est donc important de créer un premier contact entre les futurs acheteurs et producteurs. Les maraîchers devront également transformer ou développer leurs cultures pour répondre aux critères de la loi Egalim. Un nouveau marché qui pourraient également développer le maraîchage sur une terre lozérienne traditionnellement tournée vers l’élevage. Christophe Roux, responsable promotion des produits à la chambre d’agriculture de Lozère.

Christophe Roux

 

Pour répondre aux besoins des établissements de santé, la chambre d’agriculture a décidé de se focaliser sur la production de légumes indispensables aux cantines et facilement cultivables sur les causses lozériens.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :