Orinoco // Oralité et Littérature Orale

Ecoutez l’émission en podcast :

Orinoco // Oralité ou Littérature Orale

Lire ou ne pas lire, là est la question !

Ce programme explique comment, depuis ma plus tendre enfance, la littérature est entrée dans ma vie. Comment Ésope, François Rabelais, Alphonse Daudet, Cervantès, Dickens, Eugène Sue, Jules Verne, Victor Hugo, Théophile Gautier, Baudelaire, Aragon, Apollinaire, Rimbaud, Verlaine sans oublier Villon, Ronsard et Lautréamont, m’ont enchanté sans jamais avoir ouvert un livre.

Les instruments qui me permirent d’accéder à cette culture furent chronologiquement : Ma mère, un poste de « TSF », le téléviseur de ma grand-mère, un tourne disque Teppaz, le cinéma désigné comme le « septième art » et une somme d’individus plus ou moins connus rencontrés dans les bars.

Cette émission n’est pas un plaidoyer contre la lecture, mais un constat personnel permettant de réaliser que la littérature sous toutes ses formes est importante, et par toutes ses formes j’entends la littérature orale.

Émission produite, préparée, présentée et réalisée parGilles Beg

Programmation musicale

00’00’’ – Générique – Y aun no te encuentro – Instinto – Manuel Alejandro Rangel.

00’37’’ – Elsa – Know What I Mean? – Bill Evans & Cannonball Adderley.

06’25’’ – Peace Piece – Everybody Digs Bill Evans – Bill Evans.

09’52’’ – Bruit Blanc Campagne

13’05’’ – Please Wait – Frankenstein Original Motion – Patrick Doyle.

16’24’’ – Mon cœur est un violon – Vive les grands orchestres – Francine Adam.

18’35’’ – Émission « Sur le Banc » – (Extrait) – Raymond Souplex & Jane Sourza.

22’50’’ – Émission « Sur le Banc »- (La dernière) – Raymond Souplex & Jane Sourza.

25’28’’ – Jalousie – Vive les grands orchestres – Patrick Elkan.

28’45’’ – The Reunion – Frankenstein Original Motion – Patrick Doyle.

29’28’’ – Le théâtre de la jeunesse – Capitaine Fracasse – Théophile Gautier (Archives INA)

33’50’’ – Que serais-je sans toi – La Montagne – Jean Ferra.

35’57’’ – Il n’y a pas d’amour heureux – Brassens chante les poètes – Georges Brassens.

36’52’’ – Spleen – Ferré Chante Baudelaire – Léo Ferré.

39’55’’ – Le pont Mirabeau – Les Années Odéon 1953-1955 – Léo Ferré.

42’50’’ – Les feux de la rampe – Musiques de films – Charlie Chaplin.

45’40’’ – I’ll Dream of You – Incredible Piano Bar (Volume 1) – Jean paques.

48’50’’ – Tua – Incredible Piano Bar (Volume 1) – Jean paques.

51’52’’ – April Love – Incredible Piano Bar (Volume 4) – Jean paques.

54’28’’ – La Prière – Brassens et Le Jazz – Georges Brassens.

57’01’’ – Nouvelle France – Patrick Doyle: Solo Piano – Patrick Doyle.

59’59’’ Fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :